Traces de la formation des enseignants sur la transformation du rapport à l’écrit d’étudiants québécois

Chantale Beaucher, Christiane Blaser, Olivier Dezutter

Resumo


L’écriture, grâce à sa fonction épistémique, joue un rôle essentiel dans l’apprentissage: elle permet de mettre la pensée à distance pour mieux l’examiner, l’élaborer, la structurer, la critiquer (GOODY, 1979), favorisant ainsi l’appropriation de la connaissance et la construction des savoirs (BARRÉ-DE MINIAC et REUTER, 2006; CHABANNE et BUCHETON, 2002; SCHNEUWLY, 1995, 2008). Cet article rend compte de la transformation du rapport à l’écrit de deux groupes d’étudiants en formation des maitres de l’Université de Sherbrooke, aux programmes d’enseignement professionnel et d’enseignement secondaire. Les données recueillies par entrevues semi-dirigées ont mis en évidence des éléments de leur programme d’étude ayant joué un rôle dans cette transformation, mais également des traces de leur histoire scolaire dans celle-ci, en particulier en ce qui concerne les étudiants d’enseignement professionnel.

Palavras-chave


Rapport à l’écrit. Formation des maîtres. Formation à l’enseignement professionnel. Formation à l’enseignement secondaire.

Texto completo:

PDF


Licença Creative Commons
Este obra está licenciada com uma Licença Creative Commons Atribuição-NãoComercial-CompartilhaIgual 3.0 Brasil.